Le Danemark entend conduire une stratégie de défense en coopération plus étroite avec les États-Unis en Arctique (bilingual)

English below

Sur fond de tensions géopolitiques accrues, la nouvelle stratégie de politique étrangère et de sécurité, qui fait de l’Arctique l’une de ses priorités, confirme que le Danemark se positionne pour une présence accrue de l’OTAN en Arctique, et envisage notamment le stationnement de troupes étrangères au Groenland. 

L’Arctique est l’une des principales priorités de la politique étrangère et de sécurité du Danemark. La nouvelle stratégie affirme que l’Arctique « représente de plus en plus un champ de bataille géopolitique », ce qui implique de repenser les relations à l’OTAN. Autrefois sceptique quant à l’implication de l’OTAN dans la région, le Danemark semble désormais plus enclin à s’en rapprocher, sur fond de réarmement russe (dans la région). Si la nouvelle stratégie avance la coopération étroite entre le Danemark, les îles Féroé et le Groenland, ces derniers n’ont néanmoins pas été pleinement impliqués à ce stade, comme le souligne le premier ministre groenlandais. La Première ministre danoise, Mette Frederiksen, lors de la conférence de presse de présentation de la nouvelle stratégie, s’est félicitée “que les États-Unis aient tendu la main au Danemark avec une proposition de coopération bilatérale en matière de défense”. La stratégie stipule d’ailleurs que les Etats-Unis sont un partenaire unique et crucial pour le Danemark. Pour l’Ambassadeur de Russie au Danemark, Vladimir Barbin, “il s’agit d’une confirmation claire de la voie des États-Unis et de l’OTAN vers la sécurisation de la domination militaire dans le monde”. Le futur accord de défense américano-danois prévoit la possibilité de stationner des troupes américaines et de stocker des armes au Danemark, ainsi que l’utilisation des infrastructures danoises pour les forces aériennes et les navires militaires américains.

Denmark to pursue a more cooperative defense strategy with the United States in the Arctic

Against the backdrop of heightened geopolitical tensions, the new foreign and security policy strategy, which makes the Arctic one of its priorities, confirms that Denmark is positioning itself for an increased NATO presence in the Arctic, including the stationing of foreign troops in Greenland.

The Arctic is one of Denmark’s top foreign and security policy priorities. The new strategy states that the Arctic “is increasingly a geopolitical battleground,” which implies rethinking relations with NATO. Once sceptical of NATO’s involvement in the region, Denmark now seems more inclined to move closer to it, against the backdrop of Russian rearmament (in the region). While the new strategy calls for close cooperation between Denmark, the Faroe Islands and Greenland, the latter have not been fully involved at this stage, as the Greenlandic Prime Minister points out. The Danish Prime Minister, Mette Frederiksen, at the press conference presenting the new strategy, welcomed “the fact that the United States has reached out to Denmark with a proposal for bilateral defense cooperation. Indeed, the strategy states that the United States is a unique and crucial partner for Denmark. For the Russian Ambassador to Denmark, Vladimir Barbin, “this is a clear confirmation of the path of the United States and NATO towards securing military dominance in the world”. The future U.S.-Danish defense agreement includes the possibility of stationing U.S. troops and storing weapons in Denmark, as well as the use of Danish infrastructure for U.S. air forces and military ships.

Sources : The Arctic InstituteSermitsiaqSermitsiaq.